Si bien entouré

L’homme à tête de vin descend au plus profond de sa cave,

À la rencontre de la fraîcheur dans l’antre de la terre.

Au dehors, la canicule fait rage,

Des vents chauds grillent les feuilles de ses vignes,

Les rayons de l’astre pénètrent au cœur de ses raisins,

Sa nature courbe l’échine et résiste à l’incendie.

Sans dire un mot, l’homme à tête de vin frôle des doigts les culs de bouteilles,

Il s’abîme les yeux à essayer de les compter, mais indomptables, elles lui font tourner la tête,

Dans un accès de délire, il grimpe sur son mur de bouteilles, ça tient.

Le lieu parfait pour méditer sur les vendanges à venir.

Une réflexion au sujet de « Si bien entouré »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s