Une nouvelle cuvée pour l’homme à tête de vin

Comment choisir le nom de cette nouvelle cuvée? c’est un véritable casse tête car une fois trouvée, je vais vivre avec elle pendant un sacré nombre d’années!

Son cépage est le Mourvèdre, c’est un nom difficile à retenir, je pense alors : le Mour’…

Je fais le constat que je suis le vigneron qui a planté du Mourvèdre le plus au nord : tête glacée, idées fraîches, sueur froide…

Je mise sur le réchauffement climatique : les aléas, phénomène, résilience, climax, météoloco, à poil…

J’ai toujours besoin de tenter de nouvelles choses : l’intuition, instinct, impression, entre cœur…

Mon groupement foncier qui me donne tellement s’appelle la Burle : le vent dans le dos, les frangins bicyclette

Une chose importante à mes yeux est de garder une continuité avec les autres cuvées : le nom poétique, le visuel en encre de chine, le logo de l’homme à tête de vin…

Je suis enfoui jusqu’au cou dans les méandres de mes divagations sémiologiques. Je m’enfonce toujours plus profond dans des connexions alambiquées. Soudain un nouveau thème surgit, je prends pied sur le mot, explore tous ses synonymes pour mieux replonger…

Bien souvent, d’autres vigneron.nes sont passé.es avant moi et je retrouve leurs étiquettes figées. J’ai besoin de plus de mouvement pour m’extraire de cette léthargie. Quelque chose de fort!!

Et là l’idée vient, alliant le réchauffement climatique et la musique, détonnant par sa simplicité, une alliée de poids : Chauffe Marcel!

Tout en finesse, ne trouvez-vous pas?

Rédigé par Nicolas Caillaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s